Comment bien vivre les changements ?

Mis à jour : il y a un jour


Aujourd'hui, j'ai eu envie de partager avec vous une réflexion de Robert Dilts, qui est un grand spécialiste de la PNL, avec qui j'ai eu la chance de suivre de nombreuses formations. C'est un de mes mentors, c'est en grande partie grâce à lui que j'ai pu atteindre mes objectifs et devenir sereine et heureuse.


J'ai légèrement simplifié son article pour qu'il soit facilement compréhensible par tout le monde, j'espère que vous ne m'en tiendrez pas rigueur.


Dans son article il nous fait prendre conscience que lors d'un changement nous vivons plusieurs phases, la première est la crise, effectivement, soudain nous devons changer notre routine, nos habitudes, notre environnement. Bien souvent et cela nous déstabilise, et peut nous frustrer.


La deuxième phase est la transition. Vous savez que tout a changé, mais vous n'avez pas encore pris vos marques parce que vous ne savez pas encore exactement ce que sera le futur ni vers où vous allez. Au cours de cette phase, vous savez que l’ancienne situation n’existe plus, mais vous n’êtes pas encore arrivé à un nouveau point de stabilité.

La troisième phase, la transformation, représente l'apparition d'une nouvelle structure.

Si vous possédez les outils, les ressources et les points de repères nécessaires pour le trajet, vous aboutirez à une plus grande plénitude qui permute tout, même vos émotions du passé.


Par conséquent, le chemin du changement qui transforme, implique de quitter ce qui était et est devenu trop rigide ou non viable.


Cet effondrement provoque une régression vers un état primitif non intégré qui nous amène en contact direct avec notre ombre mais aussi avec des ressources qui n’ont pas encore été reconnues ou utilisées auparavant.


Ce parcours, traversant la crise, la transition et la transformation, signifie aussi traverser la rigidité et la régression pour atteindre la réorganisation.


Quand nous pouvons rester centrés en nous-mêmes et relié à un champ de conscience plus large qui comprend entre autre, conscient, inconscient, intuition, nous pouvons atteindre un état puissant qui génère plus d’expansion, d’innovation et de réorganisation.

On dit que les choses évoluent constamment, mais ne progressent pas toujours de manière satisfaisante. Au moment d’un changement dramatique, plusieurs situations difficiles se présentent, telles que la peur de l’inconnu, composer avec une perte, et/ou un état général de vulnérabilité.


Ces défis peuvent nous faire plonger dans trois stratégies de survies non bénéfiques : l’attaque, la fuite, ou la rigidité (colère, peur, stupéfaction), ayant pour résultat un état temporaire de régression, d’inertie, d’ambivalence, de difficulté à lâcher prise, de confusion et de conflit.


Quand cela arrive, nous pouvons facilement sombrer dans un état « bloqué », pouvant être illustré par les lettres du mot « CRASH »


Contraction

Réaction

Analyse

Séparation

Heurt


Afin de progresser à travers le changement, il est important de cultiver certaines qualités, telles que la flexibilité, la stabilité, l’équilibre et la capacité de lâcher prise.


Nous pouvons acquérir ces qualités en restant centré dans notre « zone d’excellence interne » et relié à quelque chose au-delà des paramètres de nos égos.

Ces processus se caractérisent par ce que nous appelons le Contenant de COACH


Centration

Ouverture

Attention avec conscience

Connexion

Habilitation

Il est facile de rester équilibré lorsque la vie se déroule facilement, mais pour maintenir son équilibre lors des moments de turbulence, on doit avoir développé ces qualités jusqu’au point où elles sont « dans nos muscles ».


Afin d’être prêt à faire face aux changements tout en restant en pleine possession de nos ressources, nous devons pratiquer les aptitudes suivantes :

  • Accepter et bénéficier de la crise et des changements, plutôt que de les subir.

  • Développer un état d’esprit ouvert et conscient, ainsi qu’un état physique détendu.

  • Savoir s’adapter et agir avec discernement lors des périodes de transition.

  • Acquérir des capacités pour réagir différemment lors des nouvelles situations.

  • Cultiver la sagesse d’accepter et de naviguer avec les éléments qui sont hors de votre contrôle.

  • Maintenir la connexion à votre identité essentielle lorsque votre environnement devient instable.

  • Cultiver un état de calme et de confiance même quand tout autour de vous est incompréhensible.

  • Apprendre à lâcher prise de ce qui n’est plus pertinent ou des succès passés, et trouver un nouvel équilibre dans le processus de transformation, celui-ci émergeant de la crise et de la transition.

  • Intégrer l’intelligence du corps, du mental et de l’esprit.

Le terme «crise» provient du grec krisis, qui signifie littéralement «décision» Cela perspective se reflète dans le caractère de l’écriture chinoise désignant «crise», qui est une synthèse des caractères figurant «danger» et «opportunité».


En médecine, par exemple, le terme crise est utilisé pour décrire le tournant vers l’amélioration ou l’aggravation dans une maladie grave ou une forte fièvre.


En psychologie, la notion de crise est généralement appliquée à un événement émotionnellement significatif ou un changement radical de statut dans la vie d’une personne. La crise de la quarantaine par exemple.


Des crises peuvent également se produire dans les organisations et les systèmes sociaux; il en résulte un état de confusion au sein de l’institution ou de l’organisation par rapport à sa nature ou à ses lignes directrices.


Une crise est un point d’instabilité qui peut conduire à des conséquences positives ou négatives.


La PNL propose un grand nombre de stratégies et d’outils pour gérer efficacement une crise.


Les capacités de dissociation ou de passage en méta-position permettent aux gens d’éviter d’être attirés dans les états et résultats négatifs.


La conservation d’objectifs et des croyances renforçantes permettent d’aller vers les états et résultats positifs.


La PNL fournit des outils qui contribuent à mener la crise vers une issue positive.


Votre décision est plus importante que vos capacités.

Le défi principal de la gestion d’une crise est l’accélération du processus de changement dans la bonne direction. Ceci implique la prise d’une décision et l’engagement dans celle-ci.


Voilà, en résumé et simplifié, ce que nous dit Robert Dilts et je ne peux qu’abonder dans son sens parce que comme tout le monde, dans ma vie j’ai du traverser des crises et vivre des changements et je sais à quel point les outils de la PNL m’ont aidés.


Des outils très simple d’utilisation, mais comme tout les outils simple à utiliser ils ont demandés des années de recherches et de mise au point en amont, et c’est parce qu’ils m’ont beaucoup aidés que je suis heureuses de les utiliser et de les enseigner dans mes coachings.


Nous vivons actuellement une crise, et comme toutes les crises, au moment où on les traverse on a souvent du mal à se rendre compte à quel point elles peuvent être bénéfiques et à quel point elles sont utiles.


Quelle sera ma vie ?

Alors réfléchissez , si vous vous mettez en méta par rapport aux changements que nous vivons :


Quels sont les objectifs que vous avez en ce moment et jusqu’à quels points vous tiennent-ils à coeur ? Si non que devez-vous changer ?


Est-ce que votre environnement est bénéfique à l’obtention des ces objectifs ? Si non que devez-vous modifier ?


Quels comportements avez-vous actuellement ? Sont-il bénéfiques à l’obtention de vos objectifs.


Avez-vous les capacités que vous permettent d’atteindre ces objectifs ? Si non comment pouvez-vous les acquérir ou trouver quelqu’un qui les as et peut vous aider ?


Quels sont les critères et les valeurs qui vous tiennent à coeur ? Vos objectifs sont-ils en accord avec ces critères et ces valeurs ?


Quels sont les croyances que vous avez par rapport à vos objectifs ?


Par rapport à votre identité vos objectifs sont-ils bénéfiques ?


Est-ce que vos objectifs donnent du sens à votre vie ? Si non que faudrait-il pour que cela donne du sens à votre vie ?


Voilà déjà quelques questions qui peuvent vous aider.


Vos objectifs peuvent donner une nouvelle orientation à votre vie, ou simplement mieux adapter votre vie à la nouvelles société dans la quelle nous entrons.


Je sais par expérience que répondre à ces questions n’est pas toujours facile, mais vous pouvez vous faire aider par quelqu’un qui vous connait bien ou par un coach.


Rappelez-vous que si le covid a diminué vos revenu ou si vous avez perdu votre emploi ou êtes pensionnés etc. pour le moment vous pouvez profiter de ma promotion sur les coachings.


Quelle que soit votre situation, je vous souhaite de bien vivre les changements qui nous attendent et d’être « HAPPY »


Venez nous dire en commentaire comment vous vivez cette période, si vous avez des questions j’y répondrai avec plaisir et vos réflexions pourront certainement intéresser et aider les personnes qui lisent cet article.


A bientôt


Nanou

33 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
  • Gris Facebook Icône
  • YouTube - Gris Cercle
  • Gris LinkedIn Icône
  • Pinterest - Gris Cercle
  • Gris Icône Instagram
  • Gris Twitter Icon

Mail : nanouhub@gmail.com           Tél : +32 477 485 104