Aïe aïe aïe, les examens arrivent …

Mis à jour : 12 oct. 2018



Hé oui, ça y est, les examens arrivent à grands pas et avec eux un maximum de stress, stress pour les parents, stress pour les enfants, stress pour les professeurs.

Et pourtant … le stress, s’il peut être bénéfique dans certains cas, dans le cas des examens il n’est vraiment pas idéal.

S'il est vrai qu'un peu de stress nous booste, trop de stress bloque notre mémoire. C'est bien connu, et cela s’explique très facilement.

Le gros stress vient lorsqu'il y a un danger. Et à ce moment-là, la seule chose qui importe, c'est de réagir vite pour retrouver la sécurité. Donc notre cerveau va mettre notre corps en mode « réaction rapide ».

Nous ne devons pouvoir répondre qu’à trois questions : où est le danger? Comment lui échapper ? Et, combien de temps me reste-t-il pour lui échapper ?

Ce n’est pas le moment de se mettre en mode haute réflexion philosophique.

Dans le cas des examens, il n'y a pas de danger physique, le stress ne vient que de nos pensées. Mais le cerveau ne le sait pas : il fait fonctionner notre corps comme si nous allions fuir ou attaquer.

N'avez-vous jamais chercher avec énervement la réponse à une question sans pouvoir la trouver? Alors que quelque temps après, quand vous n'y pensiez plus, elle vous est arrivée facilement ?

Un jour ou l'autre tout monde a connu ça. Ce n’est que quand on se calme que les réponses nous viennent.

Les élèves qui ont de la chance, sont donc les élèves qui se retrouvent dans un environnement confiant et serein.

Oui mais comment créer un environnement confiant et serein ?


Tout d'abord il est important que certains parents fassent un gros travail sur eux-mêmes pour pouvoir rester confiant face à leurs enfants. Il semble que ce ne soit pas facile car pour la plupart, ils ont des peurs qui remontent à leurs enfances.

Il y a aussi la peur que nos enfants n'aient pas de diplôme et ne réussissent pas dans la vie.

Cette peur des parents se retransmet aux enfants, qui ont peur de ne pas réussir, de tout oublier, d’avoir l’air stupide, et de se faire tancer par leur parents (et là, je reste polie).


Pour les aider, j'ai mis au point un enregistrement «succès à l’école» à écouter le soir en s'endormant. Même s'ils s'endorment après quelques minutes, ce n'est pas grave. Leur inconscient et leurs oreilles ne dorment jamais. Cet enregistrement les aidera à garder confiance en eux et à rester calme au moment de l'examen.

Il est important qu'ils commencent à l'écouter rapidement, parce que démarrer un jour ou deux avant l'examen est beaucoup moins efficace. Il vaut mieux commencer au moins une ou deux semaines avant, voire plus.


Certaines personnes sont motivées par la récompense que va leur apporter le fait d’avoir fait un effort, d’autres vont être plus motivées par tout ce qu’elles vont éviter. Ici, éviter de doubler, les vacances gâchées etc.

Par quoi votre enfant est-il motivé ? Par la carotte ou par le bâton ?

Quand je me rappelle que les enfants tout petits adorent apprendre, ça me laisse toujours rêveuse. Et la question que je me pose à ce moment-là est : qu'avons-nous fait pour que les études deviennent une corvée plutôt qu'un plaisir ?

Comment réapprendre aux enfants le plaisir d’apprendre ?


Et si on supprimait déjà la compétition ! Certains enfants apprennent vite, d'autres plus lentement, mais cela ne veut rien dire pour la suite.


Parents, rassurez-vous, même si votre enfant est un cancre.

Rappelez-vous que la plupart des gens qui ont réussi de grandes choses, étaient de très mauvais élèves à l’école. La plupart des génies étaient considérés comme des cancres parce qu’ils avaient des résultats exécrables.

Donc lâchez-leur les baskets et laissez-les s'amuser, un bon cadeau que vous pouvez leur faire c'est de les aider à apprendre en s'amusant.

Tout va dépendre évidemment de l’âge qu’ils ont.

Par exemple, vous pouvez leur demander qu'Ils vous expliquent certaines choses, parce que le meilleur moyen d'apprendre c'est évidemment d'enseigner.

S’ils sont plus grands, proposez-leur de travailler avec un autre élève de leur classe et de se poser des questions mutuellement. C'est un très bon moyen d'apprendre et surtout de revoir ce qu'on ne sait pas.


En plus il y a des chances pour que l'un soit fort dans un domaine et que l'autre soit fort dans un autre domaine.

Expliquez aussi à vos enfants l'importance du sommeil. En effet lorsqu'on ne dort pas assez, le cerveau fonctionne mal. Il est vital d’avoir ses heures de sommeil.

Bien entendu une bonne nourriture est importante ainsi que bouger, boire beaucoup d'eau, etc.


Surtout, pitié pas de médicament ! Et surtout pas de médicaments type « rylatine ».


Si un peu de café peut être une aide parce qu'il permet paraît-il de faciliter les connexions neuronales, trop de café stresse. Comme nous l'avons vu plus haut il bloque l'accès à la mémoire.

Certains adolescents prennent aussi des boissons énergisantes. Ces dernières sont pleines de caféine. Le problème est donc le même que pour le café.

D'après mon expérience la chose la plus importante pour réussir les examens c'est : la confiance en soi, la confiance en sa réussite, la croyance qu'on est capable, et être serein.

Une force tranquille est le plus beau cadeau que les parents puissent donner à leurs enfants.

Rappelez-vous que vous êtes un modèle pour vos enfants. Ce n'est pas ce que vous leur dites qui compte, c'est ce que vous faites. Mais aussi et surtout ce que vous dégagez.

Donc faites confiance à vos enfants pour réussir. Si vous ne leur faites pas confiance, comment voulez-vous qu'ils se fassent confiance ?

Donnez-leur le droit d'échouer, en P. N. L. on dit : il n'y a pas d'échec, il n'y a que des résultats. Si le résultat est mauvais, c'est que la stratégie utilisée pour atteindre ce résultat était mauvaise. Ce que j'ai appris par l'échec, c'est que je n'ai pas utilisé la bonne stratégie pour réussir.

Maintenant, si je réutilise la même stratégie, j'ai toutes les chances d'avoir le même résultat. Donc si vous voulez aider vos enfants, aidez-les à analyser les points forts et faibles de la stratégie utilisée et à en mettre une autre au point si nécessaire.

De toute façon rappelez-vous que personne ne sait comment nous vivrons dans seulement dix ans. Il est très possible qu’alors la seule chose importante sera d’apprendre à faire des recherches sur Internet.

Mais bien entendu il faudra toujours savoir lire, écrire, et calculer, mais pour le reste …

Bien sûr ici je vous charrie un peu ! Mais s'il vous plaît lâchez-les : ils ont déjà suffisamment de stress comme ça. Dites-leur que vous leur faites confiance mais que s’ils ne font pas ce qu'il y a à faire ils étudieront pendant toutes les vacances.

S'il est important de ne pas les stresser, il est aussi important de les motiver. Alors cherchez comment les motiver sans les stresser et … surtout restez cool.

Transformez cette période d'examens en une merveilleuse période de défis à relever, vous verrez que ce sera beaucoup plus amusant pour tout le monde.

Qui a dit qu’il fallait souffrir pour réussir ?


Détendez-vous, visualisez vos enfants vous annonçant qu’ils ont réussis et laissez-les se débrouiller. S'ils ont besoin de vous, vous êtes là. Sinon laissez-les faire leurs expériences comme vous avez fait les vôtres.

Détendez-vous, respirez, et … Be Happy

Nanou

P.S. Pensez à télécharger "succès à l'école" pour l'aider à rester cool et confiant.

Si vous avez aimé cet article, pensez à le partager.

#Education #coaching

  • Gris Facebook Icône
  • YouTube - Gris Cercle
  • Gris LinkedIn Icône
  • Pinterest - Gris Cercle
  • Gris Icône Instagram
  • Gris Twitter Icon

Mail : nanouhub@gmail.com           Tél : +32 477 485 104